Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un blog pour que nos enfants, notre famille et nos amis puissent nous suivre lors de nos navigations

03 Jun

Le Tour du Péloponnèse

Publié par Philippe Bourachot

Dimanche 22 mai

Après une bonne nuit de sommeil nous nous présentons au bureau des gardes cotes afin de valider nos documents d’entrée en Grèce. Tout est en règle à nous les mouillages paradisiaques.

En attendant nous décidons de ne rien faire de la journée ce qui est une saine occupation, un petit tour à la boulangerie et au marchand de fruit quand même et je m’attaque à la relation de nos premiers jours de croisière ce qui finalement s’avère un peu fastidieux. Nous sortons le soir pour l’apéro à notre terrasse favorite et nous nous laissons tenter par un Gyros.

Argostoli sur Céphalonie
Argostoli sur Céphalonie
Argostoli sur Céphalonie
Argostoli sur Céphalonie

Argostoli sur Céphalonie

Lundi 23 mai

C’est par vent très faible que nous tirons des bords pour sortir de la baie d’Argostoli direction Agios Nikolaos à la pointe N.E. de l’île de Zante. Dimitri nous accueille à quai en me disant qu’ici tout est gratuit, la place de port, l’eau, l’électricité et même l’utilisation de la machine à laver. Il monte à bord me faire le plein de gas oil (pas gratuit) et en contrepartie nous allons diner, fort bien d’ailleurs à sa taverna. Petite révisions mécanique je rajoute de l’huile hydraulique dans le réservoir du pilote qui était largement en dessous du minimum et bien sûr Dimitri me trouve cette huile. Agios Nikolaos est vraiment un endroit très sympathique qui contraste avec le grand port de Zante que nous avions peu apprécié à notre dernier passage. Cependant cete île mérite probablement que nous la visitions plus en profondeur, ce sera pour une prochaine fois…

Torticolis - Agios Nikolaos sur Zante
Torticolis - Agios Nikolaos sur Zante
Torticolis - Agios Nikolaos sur Zante
Torticolis - Agios Nikolaos sur Zante
Torticolis - Agios Nikolaos sur Zante

Torticolis - Agios Nikolaos sur Zante

Mardi 24mai

Etape de convoyage vers Katakolo heureusement par bon vent au près puis bon plein à 6,5 nœuds navigation très agréable vers le mouillage de Katakolo ou nous ne mettrons pas le pied à terre, nous nous étions arrêté là en septembre dernier. Je ressort la caisse à outil pour essayer de juguler les grincements des barres à roue sous pilote. Je détends un peu les chaines de transmission une bonne couche de graisse et tout ira mieux.

Mercredi 25 mai

Une étape de 50 milles qui se fera exclusivement au moteur jusqu’à l’Ormos Navarinou lieu célèbre pour l’histoire de la grèce puisque le 20 octobre 1827 les marines Françaises Anglaises et Russe ont coulé la flotte Turque au mouillage dans ce grand Golfe ce qui a contribué à la libération de la Grèce du joug Ottoman. Cette bataille célèbre est la dernière grande bataille de navires à voile.

Aujourd’hui c’est un endroit paisible, nous mouillons devant Pilos et mettons le canot à l’eau pour nous diriger vers le port ou Lydie à repéré une épave. Première récolte de bois d’épave de la saison pour mes futures « œuvres ».

Ormos Navarinou
Ormos Navarinou
Ormos Navarinou
Ormos Navarinou
Ormos Navarinou
Ormos Navarinou
Ormos Navarinou
Ormos Navarinou

Ormos Navarinou

Jeudi 26 mai

Partis par calme plat du mouillage nous trouvons le vent à la pointe Sud Ouest du Péloponnèse, vent qui maintenant devant Methoni devient portant et se renforce, 10 nœuds puis 20 et jusqu’à 28 nœuds grand largue tout dessus, je me régale à la barre avec une pointe à 10 nœuds au speedo.

En fin d’après midi mouillage devant le village de Koroni et petite balade à terre pour refaire des approvisionnements et boire une bière en terrasse. Nous appelons Michel et Isabelle de Bellisa qui sont tout proches maintenant bloqués à Porto Heli par un problème moteur.

De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni
De Methoni à Koroni

De Methoni à Koroni

Vendredi 27 mai

La météo prévoit un méchant coup de vent de Sud à partir de demain après-midi, il nous faut donc franchir le fameux cap Maléa (pointe Sud Est du Péloponnèse) au plus tard demain dans la matinée, nous décidons donc de sauter le beau mouillage de Porto Kayo pour rejoindre le mouillage de Vatika Bay juste avant le cap. Aujourd’hui mer plate pas un souffle de vent, c’est cela la Méditerranée, pas assez de vent ou trop de vent, elle fait rarement dans la modération, ces moments de colère sont aussi fréquents que ses jours de léthargie. Nous rejoignons donc au moteur ce mouillage paisible, petit tour à terre pour faire des photos de Yemaya qui tire langoureusement sur sa chaine.

De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée
De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée

De Koroni à Vatika Bay entrée en mer Egée

Samedi 28 mai

Le réveil est tonique puisque quand je sors de la douche Lydie à fait tomber la petite lampe de mouillage à l’eau. Ça tombe bien je ne suis pas habillé c’est donc dans la tenue du ver que je me jette dans l’eau fraiche pour la récupérer. Malgré mes soins attentionnés elle ne s’en remettra pas. (La lampe pas Lydie) . Bientôt nous franchissons le cap Maléa sans vent nous pouvons maintenant remonter la côte Est du Péloponnèse. Nous hésitons sur la destination du jour, Monemvasia mais nous arriverons trop tard pour avoir une place au port, Ieraka que nous aimons beaucoup mais je pense que mouiller dans ce goulet n’est pas très prudent avec le vent annoncé puisqu’il y a peu de places pour éviter et manœuvrer et je pense qu’ici le vent doit s’engouffrer violement , l(a suite prouvera que j’avais raison.) Finalement nous optons pour Kiparissi que nous ne connaissons pas. Très belle escale, petit village très calme avec de belles maisons, eau limpide, encore un endroit ou je rêverais d’acheter une maison et une petite barque pour nos vieux jours.

Kiparissi
Kiparissi
Kiparissi
Kiparissi
Kiparissi
Kiparissi
Kiparissi
Kiparissi

Kiparissi

Dimanche 29 mai

Réveil brutal à 3 h du matin, le coup de vent est là mais alors qu’ici la météo prévoyait des rafales à 18 nœuds, elles dévalent des sommets environnants à plus de 35 nœuds avec une pointe à 40.

Branle-bas de combat sur les bateaux mouillés, chacun s’affaire à sécuriser son mouillage  nous rajoutons 20m de chaîne avec 60m nous tiendrons malgré les embardées. Sur un seul bateau l’équipage ne s’est pas réveillé et nous le voyons partir vers le large en trainant son mouillage. Il reviendra plus tard les dormeurs ont dû être réveillés par les vagues au large…

Une heure plus tard le calme est revenu et nous rejoignons nos couchettes.

Dans la matinée nous relevons le mouillage et traversons le golfe pour rejoindre le mouillage très abrité de Porto Heli ou nous sommes accueillis par Michel et Isabelle, nous mouillons à côté de Bellisa ou nous sommes accueillis le soir pour fêter nos retrouvailles.

Bellisa - Isabelle et Michel
Bellisa - Isabelle et Michel
Bellisa - Isabelle et Michel

Bellisa - Isabelle et Michel

Lundi 30 mai

Nous partons au village dans l’idée de faire quelques provisions, mais avant tout nous partons en repérage vers une petite baie ou Isabelle nous avait indiqué des épaves. C’est également la que Jakane à son mouillage d’hiver mais nous ne le trouvons pas. Tout à coup sur la route Anne apparait, en fait ils on vendu le bateau et acheté un charmant petit appartement en rez de chaussée au bord de l’eau, en plus devant chez eux les épaves m’interpellent. Autres retrouvailles chaleureuses, nous déjeunons avec eux et les convions le soir sur Yemaya.

A l’heure de l’Ouzo nous nous retrouvons trois couples de marins avec tant de choses à partager que la soirée durera longtemps avec rires et chansons que du bonheur. Jacques m’a livré les bois d’épaves que j’avais sélectionné.

Porto Heli
Porto Heli
Porto Heli
Porto Heli
Porto Heli

Porto Heli

Mardi 31 mai

Nous levons l’ancre direction Poros il nous faut refaire les pleins, eau et gas oil et regarnir un peu la cambuse et même un peu de shoping pour remplacer la petite lampe de mouillage et m’acheter un nouveau short puisque les miens commencent vraiment à partir en lambeaux, celui du jour était si usé qu’il se déchire quand je m’accroupis.

Mercredi 1er juin.

Aujourd’hui la mission consiste à rejoindre l’Athina Ecofarm d’Epidavros pour notre approvisionnement annuel en huile. Mouillage devant la taverna déjeuner sympathique, puis Dimitri nous fait gouter toutes ses productions et nous repartons avec 18 litres d’huile sans compter les cadeaux, olives oranges…

Après la sieste obligatoire dans ces conditions, une petite houle se levant nous choisissons de rentrer nous abriter au mouillage de Poros.

Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros
Provisions d'Huile à Epidavros

Provisions d'Huile à Epidavros

Jeudi 2 juin.

Journée au mouillage, nous sommes coincés ici pour trois jours afin de laisser passer un coup de Meltem avant de partir vers les Cyclades. Siestes, lecture, nous mettons à l’eau le canoé gonflable qui a réintégré le bord après cinq ans d’absence mais ce n’est pas une réussite. Nous avons vieilli et lui aussi. Lui il fuit et les rames se brisent sous nos efforts. Nous nous ne fuyons pas encore mais nous avons de la peine à nous extirper des sièges pour remonter sur le bateau. Je vais chercher à qui le donner…

Poros la nuit depuis le mouillage
Poros la nuit depuis le mouillage

Poros la nuit depuis le mouillage

Commenter cet article
I
Nous confirmons… que du bonheur pour nos retrouvailles à Porto Heli ! <br /> À bientôt dans les îles !
Répondre

À propos

Un blog pour que nos enfants, notre famille et nos amis puissent nous suivre lors de nos navigations